À année exceptionnelle, méthode exceptionnelle : le SÉtuE fait du porte-à-porte !

La Convention collective des membres du SÉtuE vient à échéance le 31 décembre 2013 : nous sommes donc en préparation active et intensive de nos revendications. Il nous faut commencer dès maintenant à bâtir un puissant rapport de force, ce qui passe par la mobilisation et l’information des membres !

Avec l’aide de l’Alliance de la Fonction publique, syndicat auquel nous sommes directement affilié-es, une équipe de mobilisation vient rencontrer toutes les personnes étudiantes salariées de l’UQAM, syndiquées avec le SÉtuE. En effet, l’été le campus uqamien est pas mal vide : après avoir fait le tour des laboratoires et bureaux à travers les divers pavillons, notre équipe de mobilisation sillonne les quartiers de Montréal et frappe à nos portes ! C’est l’occasion de parler des enjeux de travail et des enjeux politiques qui nous touchent le plus. Vous devriez avoir reçu par la poste ce dépliant, expliquant les gains obtenus lors des dernières négociations ainsi qu’une première liste de revendications pour la négociation à venir. N’hésitez pas à partager votre avis avec les personnes qui viendront vous rencontrer !

C’est aussi le moment de signer votre carte d’adhésion syndicale. Si la majorité des étudiant-es employé-es de l’UQAM n’avait pas signé leur carte d’adhésion syndicale … ce serait tout simplement l’existence même du SÉtuE qui serait menacée et avec elle, l’ensemble de la convention collective qui fixe les salaires et les droits des étudiant-es employé-es.

L’UQAM a bien mis en place une nouvelle plate-forme d’embauche électronique qui comporte une signature électronique automatique des Formulaires d’adhésion syndicale. Bien que le SÉtuE se réjouisse d’une telle initiative, elle est toutefois prématurée. En effet, la Commission des Normes du Travail n’a encore jamais officiellement reconnu comme valide une signature électronique pour une carte d’adhésion syndicale. Pour en savoir plus, suivez ce lien.