ABC de le grève au SÉTUE

Questions et réponses fréquentes sur la grève syndicale:

  1. Qu’est-ce que la grève syndicale?

La grève syndicale est une décision, prise de manière collective, pour cesser les activités de travail. Le but de cette grève est de créer un rapport de force afin de satisfaire des revendications précises. La grève permet ainsi de perturber les activités de l’employeur, que ce soit au niveau économique ou simplement dans son déroulement.

Le droit de grève est encadré par les lois du Code du travail du Québec. En effet, une grève légale ne peut avoir lieu qu’à échéance d’une convention collective et un avis de négocier doit avoir été envoyé à l’employeur depuis au moins 90 jours. Lorsque ces conditions sont réunies, les membres d’un syndicat peuvent se réunir en assemblée générale, discuter du plan d’action et prendre la décision de faire la grève selon leurs modalités.

On retrouve aussi, dans le Code du travail, une loi afin d’empêcher l’employeur de faire appel à des briseurs de grève, c’est-à-dire de demander aux employé-e-s de travailler si ceux-ci et celles-ci sont en grève ou d’engager des personnes extérieures à l’organisation pour remplir les fonctions de ses employé-e-s.

  1. Pourquoi le SÉTUE est-il en grève syndicale ?

Cette grève a pour objectif de faire pression sur notre employeur puisque nous sommes sans convention collective depuis le 1er janvier 2014. Au cours de la dernière année, nous avons eu peu de rencontres avec notre employeur malgré que le SÉTUE ait organisé plusieurs actions afin de se faire voir et de se faire entendre au sein de l’UQAM: bannières, actions de visibilité, kiosques, manifestations internes, etc. Ainsi, dans une escalade des moyens de pressions, les membres présent-e-s lors de l’assemblée générale du 24 mars dernier, on voté à forte majorité de tenir une journée de grève, le 1er mai 2015.

  1. Qui est membre du SÉTUE ?

Les membres du SÉTUE sont des étudiants et étudiantes de l’UQAM qui sont aussi employé-e-s à l’université. Vous êtes membre du SÉTUE pour la durée d’une année après votre dernière paie de l’UQAM et tant que vous demeurez étudiant-e.

Il est à noter que les boursiers et boursières ne sont pas membres du SÉTUE.

  1. Comment s’applique la grève pour un-e membre rémunérée pour un nombre d’heures par semaine sans horaire fixe?

Nombre d’entre nous ne disposons pas d’un horaire hebdomadaire clair et prédéterminé. Dans ce cas, la grève signifie une cessation de travail pour la journée du 1er mai. Vous êtes invité-e-s à prendre part aux diverses activités syndicales qui auront lieu lors de cette journée. Toutefois, si vous êtes en mesure de faire l’ensemble de vos heures de travail en dehors de cette journée, vous ne serez pas pénalisé-e financièrement par la grève. Le SÉTUE vous invite prendre en note les heures et les dates des heures travaillées et à nous contacter dans le cas d’un changement au niveau de votre rémunération lorsque vous recevrez votre paie.

  1. Comment s’applique la grève pour un-e membre pour qui il est prévu qu’il ou elle travaille à une heure précise le 1er mai?

Comme pour l’ensemble des membres du SÉTUE, la grève syndicale signifie une cessation de travail pour la journée du 1er mai. Vous ne pourrez donc pas remplir vos obligations de travail lors de cette journée. Il faut aussi mentionner que votre supérieur-e ne peut pas faire appel à une autre personne pour vous remplacer lors de cette journée. Cela irait à l’encontre de la loi sur les briseurs de grève. Nous vous invitons donc à communiquer avec votre supérieur-e pour lui indiquer que vous êtes en grève le 1er mai. Si vous le souhaitez, des membres de l’équipe syndicale peuvent vous accompagner dans ces démarches.

Coordonnées du SÉTUE

En personne, du lundi au jeudi de 9h à 16h45, au local V-2390, situé au 209, rue Ste-Catherine Est, par téléphone au 514-987-3000 poste 3234 ou par courriel à permanence.setue@gmail.com