Avis de grève de MUNACA McGill

Si aucune entente n’est conclue, la grève sera déclenchée jeudi matin, à 6 h

Au cours des deux derniers jours, nous avons tenté de négocier avec McGill. L’Université n’a pas bougé sur les salaires ou la pension, et nous sommes loin d’une entente concernant le régime d’avantages ou les primes pour le travail effectué en soirée ou en fin de semaine. L’offre salariale de l’Université est de 1,2 %, sans augmentation d’échelon. Si le syndicat tient mordicus à une augmentation d’échelon, l’employeur a proposé jeudi de diviser l’augmentation de 1,2 % en une augmentation d’échelon de 0,6 % et une augmentation annuelle de 0,6 %.

Nous voulons une échelle salariale convenable comme celle d’autres universités. La proposition actuelle de McGill est pire que les dispositions pertinentes de la convention collective qui est en vigueur.

Comme l’employeur refuse d’aborder nos enjeux importants, et compte tenu du fait que d’autres universités de Montréal ont déjà acquiescé à de telles demandes, nous lui avons signifié qu’une grève générale des membres de MUNACA sera déclenchée jeudi matin, à 6 h, si aucune entente n’est conclue d’ici là.

Nous sommes toujours prêts à négocier, mais si l’employeur refuse d’aborder nos préoccupations fondamentales, nous ferons la grève jeudi matin.

Consultez le site de MUNACA, d’où est tiré cet article, pour plus d’informations sur le conflit en cours.

Laisser un commentaire