Campagne : Pour la participation financière de l’UQÀM au projet de garderie pour les étudiantEs

Depuis le 9 novembre 2011 dernier, le Comité de soutien aux parents étudiants (CSPE) et la Tortue Têtue (future garderie pour les étudiantes et étudiants de l’UQAM) sont entrés en négociations avec l’UQAM quant au financement de l’implantation de la garderie.

Suite aux décisions prises lors des assemblées générales des associations facultaires, l’ensemble de la population étudiante s’est montré en faveur d’une participation financière étudiante au démarrage du projet via une CANO attribuée au CSPE. Lors de ces AGs, le CSPE s’est également engagé à aller chercher le maximum de financement possible de la part du Ministère de la famille et des aînéEs (MFA) ainsi que de la part de l’Université. Cette démarche vise le triple partenariat entre l’UQAM, la communauté étudiante et le Ministère pour le démarrage du projet.

Pour plusieurs raisons, le CSPE et la Tortue Têtue, appuyés par les associations facultaires (sauf l’AéESG) ainsi que le SÉTUE, le SCCUQ et le SEUQAM, demandent une réelle participation financière de l’UQAM.

• L’historique du projet et l’appui de l’institution :
Depuis les balbutiements du projet, l’UQAM s’est toujours montrée en faveur et en a appuyé les démarches. D’ailleurs, dans une lettre officielle adressée au MFA, l’institution stipule l’inclusion du projet de garderie au Plan directeur immobilier (PDI) ainsi que son intention de participer financièrement à son implantation. Que fait l’UQAM de ses engagements ?

• Les investissements jusqu’à présent réalisés par l’UQAM dans de tels projets et le souci d’équité que ce constat impose :
L’UQAM compte trois CPE lui étant affiliés. Ces trois CPE ont bénéficié du financement complet de l’aménagement de leurs installations en plus d’occuper gratuitement les locaux pendant de nombreuses années. De plus, d’autres services externes ou internes à l’UQAM, comme la Halte-Ami ou CHOC.FM, ont vu le financement complet de l’aménagement de leurs locaux assurés par l’UQAM. Une garderie pour les étudiantes et étudiants n’a-t-elle pas droit au même traitement ?

• L’importante participation financière des étudiantes et étudiants jusqu’à ce jour et dans le futur :
Jusqu’à présent, le projet a été possible grâce à l’implication bénévole d’étudiantes et d’étudiants ou de chargées de projet embauchées grâce aux subventions provenant des associations étudiantes. Comme mentionné, la CANO participera également au démarrage du projet en plus de garantir la viabilité de la garderie si cela est nécessaire. L’UQAM bénéficiera autant des retombées du projet que les étudiantes et étudiants. Dans ce cas, chacun ne doit-il pas faire sa part pour voir à l’aboutissement de celui-ci ?

• L’importance de la participation financière de l’UQAM pour la réussite du projet dans un contexte de compétitivité accrue liée aux nombreuses demandes de places subventionnées faites auprès du Ministère de la Famille et des aînéEs (MFA) :
Notre demande pour obtenir des places subventionnées doit être déposée le 24 février prochain si nous souhaitons voir se concrétiser le projet dans les plus brefs délais. L’appel de projets lancé par le gouvernement en octobre dernier prévoit l’attribution de 15 000 places sur quatre ans, dont 1900 places à Montréal et seulement 555 pour Montréal-Centre. Nous estimons que de sept à dix projets seront retenus pour notre secteur. La compétition sera donc féroce, et le partenaire financier est un élément primordial dans l’évaluation de notre demande. Par ailleurs, l’UQAM s’est jusqu’alors positionnée en faveur d’un projet de garderie obtenant une forme de subvention ministérielle, mais s’est montrée frileuse quant au développement d’une garderie privée. L’UQAM souhaite-t-elle l’obtention de ces places subventionnées et est-elle prête à faire sa part pour les obtenir ?

• Le caractère novateur du projet venant répondre à un besoin criant d’une population étudiante en constante croissance et dont leur accessibilité aux études est fonction de services adaptés:
Sur les quelques 8000 parents étudiants de l’UQAM, 70% ont des enfants d’âge préscolaire. Les CPE affiliés à l’UQAM ne peuvent répondre à la demande étant donné leur longue liste d’attente et leur offre de service ne répondant pas nécessairement aux besoins des parents étudiants. Le projet de garderie étudiante s’appuie sur ces besoins identifiés par les parents étudiants : soit une importante pouponnière (seulement dix places sont actuellement disponibles sur l’ensemble du campus), des horaires atypiques, un emplacement central et accessible, une gestion étudiante, et des services à moindre coût (7$). L’UQAM souhaite-elle participer à l’implantation d’un service novateur?

• Les retombées à long terme pour l’institution au niveau de son rayonnement et de ses effectifs :
La plupart des études présente la population des parents étudiants comme émergente dans les institutions postsecondaires et insiste sur la nécessité pour ces dernières d’assurer leur inclusion. À ce titre, l’implantation d’un service de garde répondant à des besoins particuliers est un facteur important pour un parent lors du choix de son lieu d’études. Dans une perspective d’accessibilité aux études et de persévérance, l’UQAM, en établissant ce service, permettra l’accès et la rétention de nombreux étudiantes et étudiants. Ainsi, la participation financière à l’aménagement et au succès de cette garderie doit être perçue comme un facteur contribuant au rayonnement de l’Université et à l’augmentation de ses effectifs. Pourquoi seuls les étudiantes et étudiants devraient assumer les coûts d’un projet dont l’UQAM bénéficiera grandement au niveau de son rayonnement et de ses effectifs ?

L’UQAM souhaite-t-elle réellement, dans une perspective d’accessibilité aux études, voir une garderie implantée en ses murs pour ses quelques 8000 étudiantes et étudiants conciliant famille et études ? Pour ce faire, elle devra considérer, dans les plus brefs délais, sa participation financière au projet.

Nous vous tiendrons au courant du développement des négociations.

Vous êtes invité-e-s à contacter le CSPE pour toutes questions ou commentaires: http://www.er.uqam.ca/nobel/cspeuqam/?page_id=29

Pour en savoir plus sur le CSPE, nous vous invitons à visiter leur site internet en cliquant ici.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire