Comment va se dérouler la rentrée des auxiliaires d’enseignement ?

Ce message est divisée en deux parties : la première concerne les départements ou modules qui ont été en grève mais ne le sont plus (A); la seconde concerne les départements ou modules qui poursuivent la grève (B). N’hésitez pas à nous contacter !

A- Dans les départements ou modules qui ne sont plus en grève

TRÈS IMPORTANT : Les contrats qui avaient été signés pour la session d’hiver 2012 ne sont plus valides. En signant ces contrats, nous nous engagions à être disponibles à l’emploi jusqu’à la fin présumée de la session d’hiver, soit début mai 2012. Qu’importe le nombre d’heures que vous avez réellement fait, qu’importe le montant du contrat : personne n’a le droit de vous demander de « rattraper ces heures », ni de les « rembourser ». Notez par ailleurs que c’est le cas des autres contractuels à l’UQAM, comme les chargé-es de cours des départements en grève. Les ressources humaines nous ont assurées que les départements avaient reçu ces consignes. Tenez-nous au courant si vous vous faites dire le contraire !

PRIORITÉ D’EMBAUCHE : L’UQAM devrait débloquer un budget pour l’embauche des auxiliaires d’enseignement pour la prolongation de la session d’hiver 2012 du 27 août au 30 septembre. AVANT DE COMMENCER À TRAVAILLER, assurez-vous auprès de votre département que des budgets ont été reçus et que votre contrat est prêt à être signé. Les contrats seront considérés comme des renouvellements des contrats de janvier à mai. C’est pourquoi, les auxiliaires d’enseignement qui avaient un contrat de janvier à mai seront prioritaires dans l’attribution des renouvellements de contrats. Toutefois, vous pouvez décliner, sans motifs, une offre de renouvellement de contrats. Vous pouvez aussi demander à ce qu’une partie seulement du contrat vous soit renouvelée.

REMPLACEMENTS : Lorsque des contrats n’auront pas pu être réattribués (indisponibilité des « ancien-nes »), ils seront alors ouverts à tous et toutes, avec priorité aux étudiant-es des cycles supérieurs inscrit-es à temps plein. Les contrats seront affichés par les voies habituelles (affiche dans le département, courriel à votre adresse courrier.uqam.ca) et/ou par le nouveau site (voir plus bas). Toutefois, en raison du calendrier de rentrée, les contrats n’auront pas à être affichés une semaine. Surveillez donc tous les jours les contrats affichés et envoyez votre CV au département.

S’ENTENDRE AVEC SON/SA SUPERVISEUR-E : La rentrée risque de se passer dans l’urgence. Nous vous conseillons très fortement de prendre 15 à 30 minutes avec votre superviseur-e pour expliciter les tâches que vous aurez à faire, leur répartition selon les évaluations, les délais impartis, et le temps qui doit être attribué à chaque tâche. L’EXPÉRIENCE prouve qu’un contrat qui commence par une entente claire et précise permet d’éviter bien des dépassements d’heures et de situations qui dégénèrent. Dans un contexte de reprise des cours accélérée, nous vous conseillons vraiment d’exiger de remplir ce court tableau, qui doit agir comme un guide, inspiré de celui de McGIll.

RAPPELS DE QUELQUES ARTICLES de notre convention collective : Article 7.05: « Aucune prestation de travail ne peut débuter avant la conclusion d’un contrat d’emploi ». Article 12.02 : « Le salaire de la personne étudiante salariée lui est versé au plus tard un mois après le début de son emploi (…) ». Dans tous les cas, en cas de doute, contactez-nous !

NOUVEAU SITE : L’UQAM a fait par courriel la promotion d’un nouveau portail d’affichage des postes d’auxiliaires d’enseignement. Les départements rentrent leurs offres d’emploi dans ce portail, et il est possible de postuler en ligne.

B- Dans les départements ou modules qui poursuivent la grève

SOUTIEN À LA GRÈVE ÉTUDIANTE : Le SÉtuE a des positions très claires de gratuité scolaire et de soutien aux associations étudiantes en grève et de participation aux mobilisations étudiantes.

PAS DE GRÈVE AU SÉTUE : L’assemblée générale du SÉtuE ne nous a toutefois donné aucun mandat de grève. La grève étant définie ainsi à l’article 1 g) du Code du travail : « la cessation concertée de travail par un groupe de salariés ». Les auxiliaires d’enseignement et de recherche, ainsi que tous les autres membres du SÉtuE doivent donc se présenter au travail et être payé en conséquence.

SAUF QUE : Si l’entrée de votre travail est entravée (blocage), vous avez le droit de refuser de travailler pour des raisons de santé et sécurité au travail ! En outre, en dernière instance, c’est l’enseignant-e qui détermine si les conditions normales d’enseignement sont réunies.

Contactez-nous si vous avez le moindre doute ! Certains départements envoient des consignes erronées ou des directives pas claires: n’hésitez pas à nous demander des confirmations ! (poste 3234)

Laisser un commentaire