Santé et sécurité au travail

Le comité Santé et sécurité au travail (anciennement, bien-être, santé et lutte contre le harcèlement) a pour principal mandat de sensibiliser des membres du Sétue aux questions relatives à la santé et au bien-être (autant physique que psychologique) ainsi qu’aux situations de harcèlement et d’abus de pouvoir – des phénomènes, qui sont souvent associés à des enjeux individuels et émotifs, mais qui apparaissent pourtant déterminants en ce qui a trait à la qualité des conditions de travail.

En plus d’organiser des formations et de production de matériel d’information, le comité travaille à créer des espaces d’échange et de discussion (ateliers participatifs, 5 à 7, etc.) autour de ces questions qui demeurent encore peu abordées dans la perspective du travail étudiant en milieu universitaire. De tels processus de réflexion collective ont pour objectif, notamment, de permettre d’identifier les problématiques qui touchent plus spécifiquement les membres du Sétue.

Car, si plusieurs enjeux liées à la santé et à la sécurité sont communs à tous les types de milieux de travail, la réalité des employé.e.s étudiant.e.s se caractérise, notamment, par des phénomènes particuliers de  précarité (sécurité d’emploi faible ou absente, horaires irréguliers souvent difficiles à conjuguer avec les études)  et une culture de compétition (nécessité constante de se démarquer pour obtenir de nouveaux contrats, de performer pour assurer sa place au sein de son département) qui favorisent l’épuisement professionnel et les problèmes de santé liés au stress. Le milieu universitaire se définit, en outre, par la présence de nombreux liens hiérarchiques qui peuvent donner lieu à des rapports de pouvoir et d’autorité. Par exemple, dans le cas des employé.e.s étudiant.e.s, le patron.ne est souvent également le directeur ou la directrice de recherche, (expliquer). C’est donc entre autres dans l’optique de telles relations complexes que le comité doit lutter contre les différents types de harcèlement (psychologique, sexuel, raciste, etc).

En plus d’assurer une mobilisation des membres autour de ces différents enjeux, le comité bien-être, santé et lutte contre le harcèlement a également pour mandat de travailler à faire du Sétue  un lieu sécuritaire et égalitaire pour celles et ceux qui souhaitent s’y impliquer. Dans une perspective plus large, le comité participe également, de près ou de loin, à différentes luttes anti-oppression en organisant ou en appuyant, par exemple, des activités et des événements à caractère féministe.

 

Brochure sur le bien-être au travail