Équité salariale – Le plus important syndicat de Desjardins manifeste pour dénoncer l’attitude de Monique Leroux

MONTRÉAL, le 22 sept. /CNW Telbec/ – Des représentants du plus important syndicat du Mouvement Desjardins, soit la Section locale 575 du SEPB-Québec (FTQ), qui représente près de 4000 employés, manifestent actuellement au Complexe Desjardins pour dénoncer le fait que la présidente du Mouvement, madame Monique Leroux, n’a toujours pas réalisé l’équité salariale dans l’entreprise qu’elle dirige.

Notre manifestation de ce midi s’inscrit dans le plan d’action que nos membres ont adopté en mai dernier et qui consiste à poser une série de gestes visant à forcer la présidente du Mouvement à régler la question de l’équité salariale. Aujourd’hui, nous voulons particulièrement souligner le fait que madame Leroux prend le temps pour rencontrer et s’entretenir avec des gens du monde des affaires alors qu’en juin, elle n’a même pas daignée prendre quelques minutes de son temps pour recevoir une pétition d’employés lui demandant de régler l’équité salariale, a déclaré Ginette Geoffroy, porte-parole de la Section locale 575 du SEPB-Québec FTQ.

La Loi sur l’équité salariale a pour objet de corriger les écarts salariaux dus à la discrimination systémique fondée sur le sexe à l’égard des personnes qui occupent des emplois dans des catégories d’emplois à prédominance féminine.

La section locale 575 du SEPB est un syndicat affilié à la FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise avec plus de un demi-million de membres.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire