Grève d’une journée contre la hausse des frais afférents au Cégep du Vieux Montréal

MONTRÉAL, le 25 nov. /CNW Telbec/ – L’Association générale étudiante du Cégep du Vieux Montréal (AGECVM) tiendra une grève d’une journée ce mercredi 25 novembre 2009 afin d’exiger le retrait de la proposition d’augmentation des frais afférents présentée par la Direction des Services aux étudiants dans le cadre de son plan de relance et qui devait être déposée au Conseil d’administration prévu ce mercredi 25 novembre.

Réunis en Assemblée générale spéciale mercredi dernier (739 membres inscrit-e-s), ils-elles ont réitéré à une grande majorité leur opposition à toutes formes de hausses de frais. « L’augmentation des frais afférents au cégep et celle des coûts d’utilisation des services publics sont issues de la même logique néolibérale causée par le sous-financement des services publics. Implanter le concept d’utilisateur-payeur nuit à l’accessibilité à l’éducation et aux services publics, » dénonce l’AGECVM.

L’Association étudiante a récemment appris le report du dépôt du projet d’augmentation des frais afférents au Conseil d’administration du 24 février 2010, ainsi que l’annulation du Conseil d’administration prévu ce 25 novembre. L’Administration refuse toujours de quantifier la hausse et de clarifier ses intentions, ralentissant ainsi les négociations. Selon les dernières informations, la hausse serait prévue pour la session automne 2010.

La population étudiante profite aussi de cette grève pour maintenir la pression sur la question des projets de loi 38 et 44 sur la gouvernance des institutions postsecondaires, qui prévoient, au sein des Conseils d’administration de ces institutions, une représentation majoritaire de membres externes à la communauté (11 sur 17, par exemple, pour les Cégeps). L’AGECVM rappelle que ces projets de lois, une fois adoptés par l’Assemblée nationale, ne feraient qu’augmenter le nombre de mesures prises par l’Administration du Cégep qui seraient contraires à la volonté de la collectivité collégiale.

L’AGECVM dénonce également la présence annoncée d’un groupe aux tendances « paléo-conservatrices », dont les membres ont des liens avec le mouvement néo-nazi québécois. Ce groupe prévoit être sur place ce 25 novembre pour « casser le piquet de grève ».

L’Association étudiante exige :
– Que l’Administration du cégep renonce définitivement à toute hausse de frais ;
– Que l’Administration du cégep se positionne clairement pour un réinvestissement massif et public en éducation postsecondaire, dans une perspective de gratuité scolaire ;
– Que l’Administration du Cégep du Vieux Montréal se positionne officiellement contre le projet de loi 44

Cette grève et ses revendications sont également appuyées par l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ).

Les représentants et représentantes des médias sont convoqué-es à un point de presse à midi, devant le cégep du Vieux Montréal, au coin de la rue Sanguinet et Ontario Est.

Résolument contre la hausse des frais afférents au Cégep !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire