Serai-je payé-e même si je ne travaille pas à cause d’une grève non-initiée par le SÉtuE?

Lorsque nous signons un contrat, nous nous engageons à être disponible pour un certain type d’emploi pour une période de temps déterminée.
Si nous ne pouvons pas fournir notre prestation de travail parce que l’UQAM ne peut nous donner de travail, nous devons être payé-es car nous sommes disponibles à l’emploi. Les heures ne sont pas reportables.
Par ailleurs, les moniteurs, monitrices, démonstrateurs et démonstratrices doivent se présenter à l’endroit et à la date convenus au contrat… même si aucun-e étudiant-e ne s’y présente !

Plus précisément, pour la grève étudiante de l’hiver 2012:

  • Exemple 1: Isa, correctrice en histoire, a été payée 100 heures, mais n’en a pas travaillé une seule. C’est une conséquence financière inévitable de la grève étudiante pour l’UQAM.
  • Exemple 2: Nour, monitrice de langue, doit se déplacer à son travail toutes les semaines comme prévu, pour constater qu’il n’y a pas d’étudiant-es.