La conférence d’Yvon Dallaire à l’UQAM annulée!!

Le Programme d’aide au personnel a émis un communiqué à l’effet que la conférence a été annulée.

En effet, à la suite de nombreux commentaires suscités par la tenue de la conférence de monsieur Yvon Dallaire, prévue le 9 novembre prochain, le Programme d’aide au personnel a décidé qu’il était préférable de l’annuler.

L’objectif premier du Programme d’aide au personnel de l’UQAM n’est certes pas de semer la controverse, écrit Mme Pauline Ouellet, conseillère au Programme d’aide au personnel. Au contraire, poursuit-elle, le Programme vise à offrir aux employées, employés des outils qui permettent d’alimenter et de guider leurs réflexions face à une situation problématique.

Le programme d’aide au personnel entend continuer à tout mettre en œuvre afin que cet objectif soit atteint.

Lucette Breton
Adjointe de direction
Pour Pauline Ouellet
Conseillère
Programme d’aide au personnel
UQAM F-R060
Téléphone : 514 987-3000, poste 0886
Télécopieur : 514 987-8776

Le Syndicat des Étudiantes et Étudiants Employé-es de l’UQAM a appris avec stupéfaction l’invitation de Yvon Dallaire par le Programme d’aide au personnel du Bureau d’intervention et de prévention en matière de harcèlement par l’UQAM.
Les écrits et conférences de Yvon Dallaire ont été largement analysés comme étant masculinistes, c’est-à-dire anti-féministes. Soulignons tout particulièrement que Yvon Dallaire soutient que les hommes et les femmes ont des conceptions différenciées de l’égalité.
Il banalise régulièrement la violence faite aux femmes, en avançant l’idée qu’il y aurait en réalité une symétrie de la violence entre les sexes : d’une part, il refuse d’analyser la violence faite aux femmes comme violence structurelle; d’autre part, il considère que les hommes violents ne sont pas responsables de leurs actes.
Il rejette la notion de harcèlement sexuel comme violence faite aux femmes, et propose d’y voir à la place l’expression de comportements différenciés entre les hommes et les femmes, que les féministes mésinterpréteraient.
Pour toutes ces raisons, il est inadmissible qu’un bureau de prévention du harcèlement donne une tribune et une légitimité à des idées qui vont à l’encontre même de sa mission et des valeurs défendues par l’UQAM.
Nous vous demandons donc de reconsidérer votre invitation.
Dans l’espoir d’une réponse féministe et responsable de votre part.

POUR LES MEMBRES, DEUX MANIÈRES D’AGIR:

1. TÉLÉPHONER, FAXER, VISITER, ENVOYER UN COURRIEL POUR L’ANNULATION:

*Pauline Ouellet (Conseillère au Prog. d’aide au personnel)
Tél.: (514) 987-4400
Fax: (514) 987-7803
Local: F-R061
ouellet.pauline@uqam.ca

*Lucette Breton (Adjointe de direction)
Tél.: (514) 987-3000, poste 0886
Fax: 514 987-8776
Local: F-R060
breton.lucette@uqam.ca

2. ACTION:

Si l’activité n’est pas annulée: rendez-vous devant le local de la conférence (D-R200) à 11.30am le 9 novembre, avec pancartes et bruit!

1 Commentaire to “La conférence d’Yvon Dallaire à l’UQAM annulée!!”

  1. Madame Ouellet, madame Breton.

    Je vous écris aujourd’hui à titre d’ancien coordonnateur du Regroupement Étudiant dans la Diversité Sexuelle (R.E.D.S.) et d’étudiant en sociologie au 1er cycle suite à la réception d’un message m’indiquant que votre service comptait recevoir Yvon Dallaire dans le cadre d’un plan visant à trouver des solutions au harcèlement à l’intérieur de l’établissement de l’UQÀM. C’est dans le cadre de ces deux activités que j’ai eu le déplaisir de rencontrer les textes d’Yvon Dallaire. D’abord dans toute une série d’articles traitant d’homosexualité comme une condition pouvant être traitée (en 2009 dans le Journal de Montréal), ensuite pour répondre à son concept de « sysmo-génèse inversée » dans le cadre d’un de mes travaux en études féministes. Selon mon analyse, ce concept visait principalement à dé-responsabiliser les hommes ayant eu des comportements violents contre leurs partenaires en déplaçant la responsabilité sur leur taux de testostérone. Bien que cet argument ait un air scientifique, il est facile de démontrer à l’aide de contre-articles qu’il n’est qu’une esbrouffe idéologique à caractère politique. Pour vous le dire franchement, je crois que les propos tenus par cet homme peuvent être considérés comme agressifs à l’égard des personnes homosexuelles et des femmes en général.

    C’est pour cette raison que je vous demande de retirer la participation de Dallaire de votre programme.

    Bonne journée,
    Miguel Gosselin, étudiant de sociologie 1er cycle.

Laisser un commentaire