L’AFPC-Québec dénonce la stigmatisation de la CLASSE

Source: AFPC-Québec

L’AFPC-Québec dénonce la stigmatisation de la CLASSE

Montréal, le 23 avril 2012 – L’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec), dénonce la stigmatisation par le gouvernement du Québec de la Coalition large pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE) ainsi que ses représentantes et ses représentants.

« La ministre de l’Éducation doit faire preuve de leadership, d’ouverture et de maturité. Elle doit inviter immédiatement la CLASSE à joindre les négociations. La ministre doit cesser sa guerre de mots et s’attarder à l’essentiel, soit la hausse annoncée des frais de scolarité,» affirme Jérôme Turcq, vice-président exécutif régional de l’AFPC-Québec.

La CLASSE représente près de la moitié des étudiantes et des étudiants en grève. Depuis plus d’une semaine, la ministre de l’Éducation stigmatise les représentantes et les représentants de la CLASSE. Elle reproche à la Coalition de ne pas dénoncer la violence, ce que les déléguées et délégués de la Coalition ont fait hier en congrès. Malgré cette prise de position contre la violence physique, la ministre tente aujourd’hui d’exclure la CLASSE des négociations pour dénouer l’impasse étudiante.

« La ministre accuse la CLASSE d’être trop radicale. Nous défendons nous aussi la gratuité scolaire à tous les niveaux. Est-ce que cela fait de l’AFPC-Québec une organisation syndicale radicale?» souligne M. Turcq.

L’éducation, comme l’ensemble des services publics ne sont pas des biens de consommation. L’éducation post secondaire doit demeurer accessible pour toutes et tous qui désirent y accéder indépendamment de leur moyen financier. Pour ce faire, l’AFPC-Québec revendique la gratuité scolaire à tous les niveaux.

Affiliée à la FTQ, l’AFPC-Québec regroupe 40 000 membres, dont près de 20 000 auxiliaires administratifs et d’enseignements, ainsi que les auxiliaires et professionnels de recherches dans les universités québécoises.

L’AFPC-Québec regroupe également 20 000 travailleuses et travailleurs de la fonction publique fédérale au Québec.

Pour informations : Patrick Leblanc, attaché politique, AFPC-Québec, 514-706-5997, leblanp@psac-afpc.com

Laisser un commentaire