Le budget fédéral contre les services publics!

Résumé du budget fédéral 2012

– Coupures totales de 5,6 milliards pour environ 7% du budget total;
– 19 200 postes coupés, principalement dans la région de la Capitale nationale;
– Les principaux ministères touchés par les coupures sont: Agriculture, Service Canada, Anciens Combattants et Recherches et sauvetage.
– Fin de l’accumulation de l’indemnité de départ lors de départ volontaire;
– Le plan de pension de la fonction publique passera à une contribution de 50% employé-e-s – 50% employeur (au lieu de 40% – 60%);
– L’âge de la retraite pour les nouvelles personnes embauchées dans la fonction publique fédérale à compter de 2013 passera à 65 ans (au lieu de 60 ans);
– La retraite passera de 65 ans à 67 ans d’ici 2029. Toutefois, les gens qui ont actuellement 54 ans ne seront pas concernés par cette mesure.

Communiqué de l’AFPC-Québec
Le dépôt du budget idéologique du gouvernement conservateur du Canada est un mauvais présage pour les plus démunis, les retraités ainsi que la classe moyenne. Il va à l’encontre des principes phares de justice sociale et de redistribution de la richesse.

« Ce gouvernement vient de nous annoncer pas moins de 5,6 milliards de dollars de coupures dans plus d’une douzaine d’organismes et programmes fédéraux. C’est énorme et les conséquences se feront sentir dans toutes les régions,» indique Jérôme Turcq, vice-président exécutif régional de l’AFPC-Québec.

L’annonce budgétaire du gouvernement conservateur du Canada réduira les investissements d’environ 7% du budget. L’inspection des aliments, les services offerts par Service Canada, les services aux Anciens Combattants, la recherche et le sauvetage et la Défense nationale seront particulièrement touchés avec des coupes variant de 60 millions à 1,1 milliard de dollars. De plus, les coupures à Industrie Canada feront en sorte que la recherche, notamment effectuée dans les universités, sera recentrée sur la production de brevets, ce qui profitera en premier lieu aux entreprises privées.

«Actuellement, le manque de travailleuses et de travailleurs à Service Canada, fait en sorte que les nouveaux sans emploi doivent attendre près de 3 mois pour obtenir leurs indemnités de chômage. Le gouvernement ne se sent pas concerné par les plus démunis,» souligne indigné le représentant syndical.

Parallèlement à ces réductions budgétaires, plus de 19 200 travailleuses et travailleurs verront leur poste aboli principalement par attrition. Comme ces personnes ne seront pas remplacées, c’est autant de gens en moins qui seront disponibles pour offrir des services essentiels à la population québécoise et canadienne.

«En plus des coupures dans les services publics, ce gouvernement s’attaque aux futurs retraités en repoussant l’âge pour obtenir la pension de vieillesse. Même s’il s’agit que de deux ans, les aînés dans le besoin devront vivre deux ans de plus dans la pauvreté. Ça aussi c’est loin des préoccupations du gouvernement conservateur,» souligne M. Turcq.

L’AFPC-Québec appuie la campagne sur la retraite de la FTQ qui vise entre autres une bonification aux régimes de retraite publics, tels le Régime des rentes du Québec et le Régime de pension du Canada. De plus, l’AFPC-Québec revendique une retraite décente pour toutes et tous, autant dans le secteur public que privé, syndiqué que non syndiqué.

L’AFPC-Québec réclame le maintien des services tel que nous les connaissons, pour le bien-être collectif de l’ensemble de la population. Les coupures de programmes fédéraux et les mesures d’attritions des emplois dans les services publics ne sont pas la voie à emprunter pour équilibrer les finances publiques. L’AFPC-Québec, propose d’augmenter les revenus étatiques, en révisant à la hausse la fiscalité des grandes entreprises qui bénéficient de réductions d’impôt depuis plusieurs années.

L’AFPC représente plus de 178 000 à travers le Canada. Au Québec, affiliée à la FTQ, l’AFPC-Québec regroupe plus de 40 000 membres dans le secteur public fédéral, dans les universités québécoises ainsi que dans le secteur privé.

Source: AFPC-Québec

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire