Le SÉTUE appuie les démarches de l’ASSÉ à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse

Montréal, le 27 juillet 2011

Le Syndicat des étudiant-es employé-es de l?UQAM (SÉTUE, AFPC 10721) appuie les démarches de l?Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse contestant la mise sur pied de l?escouade GAMMA de la police de Montréal. Par la même occasion, le SÉTUE dénonce les pratiques de profilage politique du SPVM. Tout comme le profilage racial, le profilage politique est une atteinte aux droits et libertés.

« Le SÉTUE s?inquiète de la répression grandissante de la contestation politique » affirme Marielle Lacombe, présidente du syndicat. « Le GAMMA ne sert qu?à délégitimer toute contestation du système politique et économique qui perpétue l?endettement et les inégalités. En tant que syndicat et en tant qu?universitaires, nous ne pouvons tolérer qu?on s?en prenne aux libertés fondamentales et à l?action politique», a-t-elle indiqué.

Pour le SÉTUE, il ne fait aucun doute que le SPVM se sert du GAMMA afin de criminaliser l?image du mouvement étudiant, au moment même où une augmentation drastique des frais de scolarité entraîne un endettement accru des étudiant-es. «La police n?a pas à faire de politique», indique Marielle Lacombe. «Celles et ceux qui ont mis sur pied cette escouade doivent rendre des comptes à la population et cesser ces activités de profilage politique».

Pour information :
Jonathan Vallée-Payette, vice-président, SÉTUE-UQAM (AFPC 10721)
Tél. : 514.987.3000 poste 3234
Courriel : vp.setue@gmail.com

-30-

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire