Le SEUQAM en grève le 3 septembre!

Le Syndicat des employées et employés de l’UQAM (SEUQAM, SCFP 1294) annonce un arrêt de travail général d’une durée de 24 heures le mercredi 3 septembre. Sans contrat de travail depuis le 31 mai 2012 et en négociation avec la direction de l’Université depuis mars 2013, les quelque 2000 employés de l’institution veulent ainsi marquer la rentrée scolaire et dénoncer la lenteur des pourparlers avec leur employeur.

Le conseiller syndical du SEUQAM, Martin Larose, explique que «les discussions achoppent principalement sur les aspects salarial et monétaire du dossier, soit le maintien du pouvoir d’achat des employés.» Il précise qu’une rencontre de négociation est prévue pour demain (jeudi 28 août) avec la direction de l’UQAM. «Ce qui est sur la table présentement est inacceptable quand on voit ce qui a été négocié ailleurs dans le réseau de l’Université du Québec. Les employés de l’UQAM ne méritent pas moins que leurs collègues des autres constituantes. On espère que le message sera entendu.»

Pas moins de 14 séances de négociation ont eu lieu depuis le dépôt des demandes syndicales le 12 mars 2013. Lors des assemblées des 8 et 10 juillet dernier, le Syndicat a fait rapport sur l’état des négociations. À l’issue d’un vote secret, c’est à 93,4% que les membres du SEUQAM ont appuyé le recours à des moyens de pression, pouvant aller jusqu’à cinq jours grève. L’employeur n’étant pas disponible, aucune rencontre n’a eu lieu depuis.

Le SEUQAM
Le Syndicat des employées et employés de soutien de l’UQAM (SEUQAM SCFP 1294) représente quelque 2000 employés à l’emploi de l’institution universitaire. Ses membres proviennent de quatre groupes distincts, métiers et services, bureau, technique et professionnel. Ils sont sans contrat de travail depuis le 31 mai 2012.