Notre questionnaire en ligne pour les correctrices et correcteurs! Non au bénévolat!

Pourquoi un questionnaire? En cette fin de session, les corrections s’accumulent… Or, un grand nombre de correctrices et correcteurs nous font régulièrement part du fait qu’elles et ils dépassent largement les heures de correction prévues à leur contrat. Plusieurs raisons à cela : les contrats sont régulièrement sous-évalués, le département refuse de prolonger les contrats, le/la superviseur-e refuse de terminer les corrections ou encore les correcteurs et correctrices n’osent pas demander une modification du contrat (parfois en s’accusant, à tort, d’être trop lent-e). La convention collective précise que c’est de la responsabilité de l’étudiant-e employé-e de compter et de vérifier ses heures (une fois que vous avez accepté de faire du bénévolat, le SÉtuE ne peut plus vous aider).

Nous vous invitons donc à remplir ce questionnaire en ligne (10 minutes) pour CHAQUE contrat de correction fait au cours de la SESSION D’ÉTÉ 2011. Ce questionnaire concerne en effet uniquement vos contrats de correction au cours de la session d’été 2011. Si vous avez eu plusieurs contrats de correction au cours de cette session, vous pouvez choisir de répondre au questionnaire pour un contrat en particulier ou de remplir plusieurs questionnaires (un par contrat), ce qui nous aidera à obtenir des résultats d’enquête plus représentatifs.
Par ailleurs, veuillez noter que nous vous assurons de la confidentialité de vos réponses.

Nous tenons également à vous rappeler qu’il existe un FORMULAIRE DE MODIFICATION des contrats, prévu par la convention collective à l’article 7.06. Il permet d’augmenter le nombre d’heures initialement prévu au contrat de correction, afin de vous attribuer le nombre d’heures effectivement nécessaire pour terminer le travail convenu. Si vous vous rendez compte que vous manquerez de temps pour faire toutes les corrections convenues, vous devez modifier le contrat initial, probablement sous-évalué. Si votre contrat n’est pas modifié (refus du ou de la superviseur-e ou refus du département), vous devez arrêter de travailler. En aucun cas, vous ne devez travailler bénévolement.

Laisser un commentaire