Petits conseils de fin de session !

Comme à chaque fin de session, c’est la course finale aux corrections pour les auxiliaires d’enseignement, qui commencent à ressembler pas mal tou-te-s à … ça !! Le SÉtuE en profite pour vous rappeler que … nous devons être payé-es pour chaque heure travaillées ! Une petite précision aux grandes conséquences : les prof-es et les chargé-es de cours sont payé-es, et bien mieux que nous, pour faire les corrections dans leurs cours, cela fait partie de leurs tâches de travail. Nous, les auxiliaires d’enseignement, ne faisons que les « libérer » pour quelques heures (et non pour l’ensemble des corrections!). La convention collective précise que c’est de la responsabilité de l’étudiant-e employé-e de compter et de vérifier ses heures. Un bon outil pour expliquer à nos superviseur-es que l’on a terminé son contrat, c’est de remplir, dans cette GRILLE, le détail des heures déjà travaillées.

Saviez-vous qu’il existe également un FORMULAIRE DE MODIFICATION des contrats, prévu par la convention collective à l’article 7.06. Il permet d’augmenter le nombre d’heures initialement prévu au contrat de correction, avec l’accord du département, afin de vous attribuer le nombre d’heures effectivement nécessaire pour terminer le travail convenu. Si vous vous rendez compte que vous manquerez de temps pour faire toutes les corrections convenues, vous devez modifier le contrat initial, probablement sous-évalué. Si votre contrat n’est pas modifié (refus du ou de la superviseur-e ou refus du département), vous devez arrêter de travailler. En aucun cas, vous ne devez travailler gratuitement, bien sûr.

L’été arrive … Saviez-vous que vous pouvez quand même travailler à l’UQAM comme auxiliaire de recherche ou d’enseignement même si vous êtes en session d’absence aux études ? Si vous travaillez à l’UQAM cet été, n’hésitez pas à nous contacter, car le SÉtuE ne ferme pas pendant l’été. Nous serons donc toujours là pour répondre à toutes vos questions !