Rue frontenac : Starbucks conteste une demande d’accréditation syndicale

QUÉBEC – Starbucks conteste officiellement la demande d’accréditation syndicale des employés d’une de ses succursales de la région de Québec.

La Commission des relations de travail (CRT) du Québec a reçu, mercredi matin, une lettre des avocats de la multinationale du café lui demandant de rejeter la requête déposée le 13 juillet par les travailleurs de la succursale Starbucks de l’avenue Germain-des-Prés.

«Notre cliente refuse son accord relativement à l’unité de négociation demandée par le syndicat», prévient le cabinet Heenan Blaikie, parce qu’elle «ne tient pas compte de l’organisation des relations de travail et du mode d’opération de notre cliente».

Le document ne présente aucun argument ou précision sur ces deux sujets. Mais dans une déclaration écrite transmise à RueFrontenac.com, l’entreprise dit «espérer que la Commission des relations de travail conviendra que l’unité de négociation devrait être composée des quatre établissements dans la ville de Québec ou d’aucun d’entre eux».

Ainsi, Starbucks réclame qu’en plus des employés de la succursale Germain-des-Prés, la CRT inclue aussi dans l’éventuelle unité de négociation ceux des établissements des avenues Maguire et Saint-David, à Québec, et du boulevard Alphonse-Desjardins, à Lévis.

Consultez l’article intégral de Mathieu Boivin, paru dans l’édition du 29 juillet 2009 de La rue Frontenac.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire