Une étude sur les frais de scolarité fait valoir le déficit de financement fédéral touchant l’enseignement postsecondaire

OTTAWA, le 20 oct. /CNW Telbec/ – Selon une étude sur les frais de scolarité universitaires menée par Statistique Canada et déposée aujourd’hui, les frais de scolarité ont augmenté de 3,6% et les étudiantes et étudiants de premier cycle au Canada paient en moyenne 4 917 $.

« Les universités et les collèges sont sous-financés depuis plus d’une décennie, ce qui oblige les étudiantes et étudiants à absorber des hausses de coûts prenant la forme de frais de scolarité plus élevés, explique Arati Sharma, directrice nationale de l’Alliance canadienne des associations étudiantes. De plus, les étudiantes et étudiants ainsi que leurs proches disposent de moins de ressources pour payer des études postsecondaires depuis que la récession a frappé. »

Les compressions budgétaires du gouvernement fédéral au début des années 1990 ont eu pour effet de réduire considérablement le montant des transferts aux provinces pour l’enseignement postsecondaire. Il en résulte un écart de financement de l’enseignement postsecondaire de près de quatre milliards de dollars au Canada. Cet écart de financement a mené à des hausses successives des frais de scolarité au cours des 15 dernières années.

L’Alliance canadienne des associations étudiantes, l’Alliance étudiante du Nouveau-Brunswick, l’Alliance des associations étudiantes de la Nouvelle-Écosse, l’Ontario Undergraduate Student Alliance, la College Student Alliance, le Council of Alberta University Students et l’Alberta Student Executive Council, qui représentent collectivement plus de 600 000 étudiantes et étudiants au pays, exhortent le gouvernement fédéral de bonifier son financement de l’enseignement postsecondaire à quatre milliards de dollars par année.

Pour assurer que ce transfert produit des résultats efficaces, le gouvernement fédéral doit travailler avec les provinces et obliger ces dernières à maintenir leurs propres dépenses dans l’enseignement postsecondaire en échange de ce financement supplémentaire du fédéral.

L’Alliance canadienne des associations étudiantes (ACAE) est une organisation étudiante nationale sans but lucratif qui regroupe 23 associations étudiantes représentant 300 000 étudiantes et étudiants d’un bout à l’autre du pays.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire