UTILE pour le Quartier Latin

Le SÉtuE soutient cette initiative et ce projet !!

Pour sauver l’îlot Voyageur.
Pour créer du logement étudiant.
Pour le Quartier latin. – www.pourlequartierlatin.org

« L’Unité de travail pour l’implantation de logement étudiant (UTILE) est un organisme à but non lucratif composé d’une équipe d’étudiants et de finissants de l’UQAM et de l’Université de Montréal qui vise à mobiliser toutes les ressources nécessaires à la création d’un solide projet de coopérative d’habitation étudiante, ainsi qu’à sa mise en œuvre en plein cœur du Quartier latin.

L’UTILE, c’est aussi la réunion de sept jeunes professionnels de l’urbanisme, de l’administration, de la finance et de la communication autour d’un même projet fédérateur, appelant la collaboration d’acteurs communautaires et coopératifs importants et l’appui de nombreuses associations étudiantes.

L’Unité de travail pour l’implantation de logement étudiant (UTILE) est un OBNL mobilisant les ressources nécessaires à la création d’une coopérative d’habitation étudiante en plein cœur du Quartier latin. Inspiré du modèle de L’Estudiantine, une coopérative de solidarité en habitation issue de la constatation d’une carence en logement étudiant à Sherbrooke, le projet de l’UTILE s’impose comme une initiative fédératrice dans un contexte où personne n’ose se prononcer sur la délicate question de l’îlot Voyageur.

La structure administrative d’une coopérative de solidarité compense le roulement naturel des étudiants y séjournant grâce à la présence de membres de soutien institutionnels sur le conseil d’administration, tout en stimulant l’implication des membres et la mobilisation des différents acteurs coopératifs, communautaires et institutionnels du Quartier latin.

Cette coopérative, elle sera :

DURABLE : Une architecture soucieuse de l’environnement, à l’épicentre du transport actif et collectif de la métropole.
INCLUSIVE : Un projet porté par la base, soutenu par ses membres et la communauté en entier.
DYNAMIQUE : Une réalisation stimulante pour l’avenir du Quartier latin, renforçant le caractère étudiant et créatif du secteur.
General Information
À l’aube de la revitalisation du Quartier latin, avec l’adoption prochaine du Programme particulier d’urbanisme (PPU) de l’arrondissement Ville-Marie pour ce pôle, plusieurs voix se sont élevées lors de la consultation publique afin de signaler l’insuffisance de logement social et étudiant dans le Quartier latin.

Dans sa forme actuelle, le PPU appelle au développement et à la densification du secteur, en promouvant la construction de 2000 à 3000 résidences privées, et dont l’offre cible « une clientèle jeune, branchée et urbaine ». D’un côté, l’arrivée d’une population plus aisée, la stimulation de la demande et l’augmentation de la valeur foncière dans le Quartier latin contribueront à l’accroissement du prix des loyers; de l’autre, l’effet de cette nouvelle clientèle sur l’offre commerciale du quartier, ajoutant à la volonté de revitalisation des artères commerciales de l’arrondissement, ne sera pas sans conséquence quant à l’abordabilité des services dans le quartier.

Pendant ce temps, malgré l’implantation du CHUM et du campus Norman-Bethune dans le secteur, les universités n’ont plus de projet de développement de résidences pour répondre à la demande croissante en logement étudiant, alors qu’en parallèle, le prix des loyers sur le marché locatif privé ne cesse d’augmenter.

Pourtant, la revitalisation, la densification et l’attraction d’une nouvelle clientèle au sein du Quartier latin sont tout à fait compatibles avec la préservation de son esprit étudiant; l’ajout de logement financièrement accessible est cependant nécessaire afin de renforcer le rôle dynamique et créatif propre à ce pôle historique.

Quant à l’îlot Voyageur, conçu pour répondre à la demande grandissante de logement et servir de résidence et de campus universitaire en offrant notamment plus de 2000 chambres pour les étudiants, on se souvient actuellement uniquement l’échec du projet, dont le fantôme plane littéralement au-dessus du Quartier latin.

Pourtant, le fiasco d’une poignée d’acteurs ne devrait pas sceller le sort d’un quartier en entier, particulièrement lorsque son identité est intrinsèquement liée à la présence de la population étudiante. Les institutions culturelles et d’enseignement ne suffiront pas à elles seules à assurer une vie réellement dynamique, d’autant que le besoin de logement étudiant y est important.

Il est encore temps d’arrêter la vente de l’îlot Voyageur à des acteurs privés et de remettre sur pied un projet d’habitation étudiante en plein cœur du Quartier latin. Rendons sa vocation initiale à l’îlot Voyageur et assurons l’hétérogénéité de population cruciale pour le dynamisme du quartier des individus y demeurant. »

Source : Page Facebook UTILE pour le Quartier Latin

Laisser un commentaire