Utilisation de scabs au Journal de Québec – Les syndiqués pourraient porter en appel la décision de la Cour supérieure

QUÉBEC, le 22 sept. /CNW Telbec/ – Les syndiqués pourraient très bien porter en appel la décision que vient de rendre la Cour supérieure sur l’utilisation ou non de scabs pendant le lock-out survenu en 2007 et 2008 au Journal de Québec. Les représentants syndicaux étudient présentement la décision rendue par la Cour supérieure et pourraient d’ici peu demander la permission d’en appeler.

« En tout respect pour la Cour, a déclaré Denis Bolduc porte-parole des employés du Journal de Québec, nous croyons que la CRT (Commission des relations du travail) a rendu la bonne décision en 2008 en concluant que la direction du Journal avait violé les lois du travail. Nous sommes présentement en discussion avec nos procureurs. D’ici peu, nous serons en mesure de préciser les suites à donner à cette affaire. »

Rappelons que le lock-out de 16 mois au Journal de Québec a été le plus long conflit de travail à survenir dans un quotidien de la langue française au Canada.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire