Congés parentaux et moyenne maximale d’heures de travail/semaine pour la période estivale

Auteur :
Quelles sont les termes de la convention collective concernant les congés parentaux et combien d'heure par semaine avez-vous le droit de travailler cet été à l'UQAM ?

Quelles sont les termes de la convention collective concernant les congés parentaux et combien d’heure par semaine avez-vous le droit de travailler cet été à l’UQAM ? Le SÉTUE fait le point sur la situation.

Congés parentaux

Voici ce que dit la convention collective du SÉTUE concernant les congés parentaux

> Des indemnités seront versées lors d’un congé de maternité à la personne étudiante salariée si elle remplit les trois conditions suivantes :
a) elle a travaillé au moins deux cent vingt-cinq (225) heures dans un emploi visé par la présente convention collective ;
b) elle est en cours de contrat d’emploi au moment du début de son congé de maternité ;
c) elle reçoit des prestations d’assurance parentale.


> Pendant les douze (12) premières semaines de son congé de maternité, la personne étudiante salariée admissible recevra de l’Employeur une indemnité hebdomadaire égale à la différence entre un maximum de quatre-vingt-treize pour cent (93 %) du salaire hebdomadaire prévu à son contrat d’emploi et la prestation d’assurance parentale qu’elle reçoit, l’indemnité versée par l’Employeur ne dépassant jamais vingt-trois pour cent (23 %) du salaire hebdomadaire prévu au contrat d’emploi.
Une personne étudiante salariée peut s’absenter du travail pendant cinq (5) journées à l’occasion de la naissance de son enfant, de l’adoption d’un enfant ou lorsque survient une interruption de grossesse à compter de la vingtième (20e) semaine de grossesse.
Les deux (2) premières journées d’absence sont rémunérées si la personne étudiante salariée justifie de soixante (60) jours de service continu.
Ce congé peut être fractionné en journée à la demande de la personne étudiante salariée. Il ne peut être pris après l’expiration des quinze (15) jours qui suivent l’arrivée de l’enfant à la résidence de son père ou de sa mère ou le cas échéant, l’interruption de grossesse.
La personne étudiante salariée doit aviser la personne qui la supervise de son absence le plus tôt possible.


> Une personne étudiante salariée a droit à un congé de paternité d’au plus cinq (5) semaines continues, sans salaire, à l’occasion de la naissance de son enfant.
Le congé de paternité débute au plus tôt la semaine de la naissance de l’enfant et se termine au plus tard cinquante-deux (52) semaines après la semaine de la naissance.

Vous pouvez retrouvez l’ensemble de ces informations dans les articles 16.08 à 16.10 de la convention collective du SÉTUE : https://setue.net/jai-un-probleme/convention-collective/

Moyenne maximale d’heures de travail/semaine pour la période estivale

En matière de travail durant la période estival, la convention collective du SÉTUE précise que :

« Pour la période estivale, la moyenne maximale d’heures de travail peut dépasser quinze (15) heures par semaine, dans la mesure où le nombre d’heures de travail est raisonnable eu égard à l’objectif principal de la personne étudiante salariée qui est la poursuite et la réussite de ses études. »

Vous pourriez donc travailler au delà des 225h/session habituellement permises, dans la mesure où vous ne dépassez pas 40h/semaines (au delà, vos heures seraient considérées comme du temps supplémentaire et devraient être payé comme tel, ce qui doit être au préalable autorisé par les Ressources Humaines de l’UQAM).

Articles reliés

Nouveau taux salarial – Avril 2024

Vérifiez bien vos paies, votre taux salarial vient d’augmenter ! Contactez le service des […]

Un correctothon dans l’Agora

Des militant·e·s du Syndicat des étudiant·e·s employé·e·s (SÉTUE) de l’Université du Québec à Montréal […]

PV de l’Assemblée Générale du 1er février 2024

Vous pouvez consulter le procès-verbal de la dernière Assemblée générale du SÉTUE ayant eu […]