Retour sur le congrès du CQSU

Type d’information :
Auteur :

Les 3 et 4 juin derniers se tenait le premier congrès ordinaire du Conseil Québécois des Syndicats Universitaires (CQSU). Le SÉtuE était évidemment présent en vertu de son adhésion au courant de l’année.
Si la plupart du temps prévu était accordé aux discussions concernant l’adoption de statuts et règlements complets, certains articles ayant été mis en dépôt lors du congrès de fondation, l’objectif de ce congrès était de véritablement mettre en route le CQSU en nous donnant une formule de cotisation et un budget de fonctionnement.

Toujours est-il que les décisions entourant les statuts et règlements avaient des implications importantes sur le développement ultérieur du CQSU. En effet, la question du lien structurel entre le CQSU et l’AFPC a été remise en question par des délégués qui souhaitaient assurer l’indépendance et l’autonomie du CQSU. Cette proposition a toutefois été rejettée, ainsi que celle visant à faire transiger les cotisations directement au bureau du CQSU sans passer par l’Aliance. Nous avons aussi discuter d’une proposition visant à moduler le nombre de vote d’une délégation en congrès en fonction de son membership. Les membres présents ont battu cette proposition jugée inégalitaire pour les plus petites sections locales.

Le congrès du CQSU s’est ensuite positionné pour « un financement public adéquat des organismes subventionnaires provinciaux et fédéraux » et « dénonce l’importance des contrats de recherche par opposition aux subventions de recherche, ainsi que l’importance grandissante du privé dans le financement de la recherche ». Les délégué-e-s sur place se sont ensuite entendu pour mener une campagne d’information et de mobilisation sur la question. Pour aller dans le même sens et mieux comprendre le milieu de la recherche, dont le fonctionnement exact reste très obscur, le CQSU a formé un comité qui « s’attardera à identifier les différents organismes subventionnaires et leurs modalités d’octroi de financement, d’en établir l’historique, l’évolution ainsi que les stratégies gouvernementales futures envisagées pour le soutien de la recherche ».

Des élections ont ensuite eu lieu pour renouveler l’exécutif en place puisque aucun de ses membres souhaitaient renouveler son mandat. Celui-ci a vu tous ses postes comblés, voici la nouvelle équipe en place:

Présidence
Pierre Ménard-Tremblay
Syndicat des employé-e-s de la recherche de l’Université de Montréal (SÉRUM)

Trésorie
Thomas Léonard
Teaching and research assistant union (TRAC)

V-P relation de travail
Éric Desrosiers
Syndicat des auxiliaires de recherche et d’enseignement de l’Université Laval (SARE-UL)

V-P enjeux politiques
Rémi Bellemare-Caron
Syndicat des étudiant-e-s employé-e-s à l’UQAM (SÉTUE)

Secrétariat
Marie-Noëlle Sergerie
Syndicat des auxiliaires de recherche et d’enseignement de l’Université Laval (SARE-UL)

Si vous souhaitez plus de détails, le procès verbal du congrès devrait être disponible sous peu.

Articles reliés

Nouveau taux salarial – Avril 2024

Vérifiez bien vos paies, votre taux salarial vient d’augmenter ! Contactez le service des […]

Un correctothon dans l’Agora

Des militant·e·s du Syndicat des étudiant·e·s employé·e·s (SÉTUE) de l’Université du Québec à Montréal […]

PV de l’Assemblée Générale du 1er février 2024

Vous pouvez consulter le procès-verbal de la dernière Assemblée générale du SÉTUE ayant eu […]